Questions fréquentes

1. Quelles sont les principales causes d'amputation ?

Les principales causes sont :

Les maladies :

  • L’insuffisance artérielle des membres inférieurs : ce sont les artères qui sont rétrécies ou bouchées. Le sang et l’oxygène n’arrivent plus à atteindre les extrémités du membre (le diabète et le tabac en sont les principales causes, les artéritiques).
  • Certaines infections osseuses ou des tissus, certaines tumeurs.

Les accidents : de la route, du travail, domestiques…


2. Que se passe-t-il après une amputation ?

Après la chirurgie
Les modalités de prise en charge, après un acte chirurgical d’amputation, dépendent du protocole mis en place par l’équipe médicale. La durée du séjour à l'hôpital est variable car elle dépend, entre autres, de la cicatrisation. Il est donc difficile de décrire une approche standard des soins.
En revanche, les objectifs des équipes thérapeutiques sont les mêmes : obtenir la cicatrisation, prévenir du risque de lésions secondaires, permettre au patient de marcher de nouveau, préparer son retour à domicile et éventuellement préparer son retour à une activité professionnelle.
L’histoire médicale du patient, son parcours et son projet de vie sont autant d’éléments qui sont pris en compte pour la définition de sa prise en charge thérapeutique.

La coopération de différents experts
Le patient peut ainsi être amené à rencontrer divers professionnels de santé. Experts dans leur domaine, ils allient leurs compétences pour apporter une réponse adaptée à vos besoins.
Si le rôle du médecin ou de l’infirmière est généralement connu du grand public, celui de certains professionnels est parfois mois bien identifié.
Acteur de la rééducation et de la réadaptation, le kinésithérapeute aide, entre autres, à maintenir la musculature et la souplesse des articulations. L’ergothérapeute prend en considération l’environnement et la vie quotidienne du patient afin de favoriser son retour à domicile dans les meilleures conditions.
L’orthoprothésiste conçoit, fabrique sur mesures et adapte selon le profil et les besoins du patient les prothèses (appareils destinés à remplacer un membre ou un segment de membre) et les orthèses (appareils d’assistance qui pallient une déficience fonctionnelle de l’appareil locomoteur).
Le podo-orthésiste conçoit, fabrique et adapte des chaussures et des semelles orthopédiques sur mesures.
D’autres acteurs tels que les pédicures – podologues, assistantes sociales, psychologues, diététiciens, éducateurs médico-sportifs, etc., peuvent également intervenir au cours de la prise en charge thérapeutique.


3. Qu'est-ce qu'une prothèse ?

Une prothèse est un appareil qui remplace un membre, pour compenser la fonctionnalité de celui-ci. La fabrication d’une prothèse s’effectue en deux étapes : prothèse provisoire et prothèse définitive.


4. Qu'est-ce qu'une orthèse ?

Une orthèse est un appareil qui compense une fonction déficitaire du membre. Elle permet le soutien et la stabilisation de la structure articulaire ou musculaire (attelle, gouttière, corset, plâtre…).


5. Qu'est-ce qu'un fauteuil roulant approprié ?

Un « fauteuil roulant approprié » est un fauteuil roulant qui :

  • répond aux besoins de l’utilisateur,
  • est adapté à l’environnement de l’utilisateur,
  • correspond parfaitement à l’utilisateur,
  • garantit un soutien postural (aide l’utilisateur à se tenir assis droit),
  • peut être entretenu et réparé localement.

6. Quelles sont les différentes étapes d'appareillage ?

Cercle de traitement du patient


7. Que faut-il apporter à sa 1ère consultation ?

Il vous sera demandé pour votre premier rendez-vous une attestation de sécurité sociale que vous pourrez télécharger sur votre espace Ameli, ou demander par téléphone auprès d'une agence de la sécurité sociale. La carte vitale n'est pas suffisante.
Exemple d'attestation de sécurité sociale : Attesmaladie


8. Quelles sont les différentes possibilités de prise en charge pour mon dispositif ?

Les prises en charge des dispositifs médicaux varient selon les produits et la situation des patients. Vous pouvez soumettre des dossiers de remboursement auprès de :

  • la sécurité sociale
  • les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH)
  • les mutuelles
  • les assurances privées

9. Combien de temps faut-il pour qu'une prothèse ou orthèse soit finalisée ?

Le temps de fabrication de la prothèse varie selon le bilan médico-technique effectué par votre orthoprothésiste. En moyenne, le temps de conception jusqu'à la livraison est d'un mois. Dans cette période vous aurez déjà l'opportunité de pouvoir tester votre futur appareillage avec l'emboîture d'essai (environ 15 jours après la prise en charge), et marcher avec celle-ci en attendant votre prothèse définitive.


10. Quand faut-il renouveler ma prothèse ?

L'Assurance Maladie vous autorise deux prothèses dans les six mois qui suivent votre amputation. Celles-ci sont appelées première et deuxième mises. Après quelques mois d’utilisation de la première mise, votre moignon aura sans doute encore changé de volume et de forme. De ce fait, votre prothèse ne sera plus aussi bien adaptée. Vous serez moins à votre aise. Prenez alors un rendez-vous (par téléphone ou par lettre, suivant l’urgence à L’IRMA). Votre prothèse sera réadaptée et la deuxième mise sera démarrée. Vous serez ainsi en possession de deux prothèses qui sont, en principe, réformables après un délai de cinq ans. Sachez qu’à l’intérieur de ce délai, vous avez droit aux réparations et changements de pièces, notamment d’emboîtures, qui seraient nécessaires. Nous vous indiquerons la façon de procéder lors d’une visite.
Il peut arriver qu’une nouvelle prothèse vous semble ne pas aller très bien, car elle vous change des habitudes prises avec la précédente. Faites cependant l’effort de la porter, à condition qu’elle ne vous blesse pas. Alternez régulièrement l’utilisation des deux appareils ; ainsi, en cas de détérioration de l’un d’eux, et pendant sa réparation, vous ne serez pas gêné(e) pour utiliser l’autre. Si, malgré votre insistance, l’un de vos appareils ne vous convient pas, prévenez-nous. Vous devez toujours avoir deux prothèses utilisables en bon état.


11. Quels sont vos conseils pour bien entretenir mon dispositif médical ?

Le manchon
Si vous utilisez des manchons en latex, ou en mousse garnis d’une peau à l’intérieur : alternez les manchons chaque jour pour leur permettre de sécher et d’assurer le plus long usage possible. Les manchons en silicone, en copolymère, en uréthane ou en mousse sans peau s’entretiennent simplement par lavage à l’eau et au savon de Marseille, suivi d’un essuyage méticuleux. Ne les faites pas sécher à proximité d’une source de chaleur. Quelle que soit la composition du manchon, il doit être protégé du frottement avec l’emboîture par l’interposition d’un bas nylon, à l’exception du manchon uréthane (risque d’abrasion).

L’emboîture
Nettoyez quotidiennement l’intérieur avec un linge humide (eau du robinet et savon de Marseille). Rincer et sécher très soigneusement. L’intérieur de l’emboîture doit toujours être bien sec avant le chaussage. Ne la faites pas sécher à proximité d’une source de chaleur. Dans le cas d’une emboîture en bois, si le vernis intérieur se dégrade, il faut le faire refaire au centre de Valenton.

Précautions d’usage
N’allez pas dans l’eau avec votre prothèse. Sachez qu’il existe des prothèses de bain sur devis (contactez votre médecin ou votre appareilleur pour plus d’informations). Les environnements humides, salés, ou abrasifs (sable, talc…) risquent d’endommager votre prothèse. N’exposez pas votre prothèse au soleil ; ne la laissez pas sur la plage arrière de la voiture ou à proximité d’un radiateur. Ne graissez pas votre genou prothétique vous-même : certains genoux se détérioreraient.


12. Comment préserver le bon état de mon moignon ?

Lavez quotidiennement votre moignon à l’eau et au savon de Marseille en pain exclusivement, en insistant dans les replis qui peuvent être le siège de macération et d’infection cutanée. Rincez et séchez votre moignon méticuleusement. Ne chaussez pas la prothèse si le moignon n’est pas bien sec. Vous pouvez aussi appliquer des crèmes pour hydrater la peau et la protéger des agressions quotidiennes.


13. Que dois-je faire quand j'ai mal ?

Une douleur au niveau du moignon ou sur l’ensemble de votre membre amputé reflète un problème. De multiples sources peuvent être à l’origine de ces douleurs. Pour trouver une solution, nous vous conseillons de vous rapprocher au plus vite de votre orthoprothésiste ou votre médecin spécialiste pour qu’il puisse remédier à celles-ci.


14. Comment me procurer un bon de transport pour le transport de mon domicile au centre de Valenton ou à la Prothèse Générale ?

Le bon de transport est délivré par le médecin du centre si vous venez au centre de Valenton ou par votre médecin traitant si vous vous rendez à La Prothèse Générale.
ATTENTION : Il ne vous sera délivré aucun bon de transport non justifié médicalement.
Vos transports seront remboursés par votre Caisse de Sécurité Sociale sur présentation du bon de transport et du bon de passage :

  • En cas d’utilisation de votre voiture personnelle, le remboursement sera fonction du kilométrage effectué et de la puissance fiscale du véhicule.
  • Dans les autres cas, vous devrez présenter soit votre titre de transport en commun, soit une facture acquittée, délivrée par le chauffeur de taxi, V.S.L. ou ambulance.